Partagez | 
 

 NEAL WILLIAM BOWERS ;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neal W. Bowers
OrgueilOrgueil
► Messages : 160
► Crédits : avatar ; shiya - code signature ; wildheart.
► Date d'inscription : 12/10/2014

MessageSujet: NEAL WILLIAM BOWERS ;    Dim 19 Oct - 12:36

Neal William Bowers
 
38 ANS ♦ 05 FÉVRIER ♦ AVOCAT ♦ CÉLIBATAIRE ♦ ORGUEIL ♦ DAVID TENNANT

CARTE D’IDENTITÉ → Cinq heures trente. Le réveil sonne. Neal est allongé sur son lit king size, enveloppé dans ses draps en soie. Il ouvre difficilement un oeil, regardant par la fenêtre si le soleil daigne de rayonner. Pas aujourd'hui. La pluie est annoncée. Neal déteste la pluie. Elle va salir et abimer son bel ensemble Saint Laurent. Il adore les marques de luxe française. Actuellement, la reprise de la marque par Hedi Slimane a fait monté Saint Laurent à la première place de son top classement personnel. Dans un grognement, il repousse ses draps de la main gauche puis sors sa jambe droite pour sortir du lit. Son passage aux toilettes est immédiat comme quatre-vingt dix pourcent de la population. Il enchaine avec son entrée dans sa douche luxueuse, dernier cri, installée par un artisan italien. Neal l'a acheté parce qu'elle avait des jets massants. Son travail est stressant et comme il est peu friand des prostituées, il ne se détend pas avec le sexe mais avec une bonne douche chaude où les jets dénouent les noeuds de stress dans son dos. Son gel douche favori a une odeur boisée. Il paye la bouteille des deux cents millilitres pour la modique somme de quarante livres. En sortant de sa cabine de douche, il s'enroule dans un moelleux peignoir bordeaux. Devant son miroir, il peigne ses cheveux en arrière, taille soigneusement sa barbe, puis brosse ses dents à la brosse électrique. Il se parfume à l'eau de cologne, une eau qu'il utilise depuis le début de sa carrière. Il ne compte pas changer de fragrance. A sept heures, il quitte son appartement pour rejoindre la quartier de la City. Il s'arrête en chemin pour prendre son habituel café noir. Il n'aime pas les nouveaux serveurs et serveuses. Ils les trouvent maladroits et peu doués dans la préparation d'un café. Il songe à créer une licence pour proposer des formations à ces pauvres étudiants en quête d'un pauvre salaire. La formation s'intitulerait : Comment réussir son café en une semaine.

Neal fait parti de ses personnes vivant leur vie comme un rituel. Tout doit être parfaitement rangé, rien ne doit dépasser. Maniaque psychotique peut être le bon terme pour le décrire. Il ne supporte pas les gens qui ne sont pas cadrés et prévoyants comme lui.



PERSONNALITÉ → Neal ne prend pas la vie au sérieux. Pour lui, tout est question de bonnes stratégies. Ainsi, il joue sur l'échiquier géant de la vie. Réputé comme étant l'un des meilleurs avocats du pays, récompense qu'il affiche fièrement sur le mur de son bureau. Il est aussi réputé pour son caractère de chien, son insociabilité et son arrogance. Un prix à payer si l'on veut obtenir ses services. Sa clientèle est en général très aisée et tout aussi arrogante que lui. Les entretiens sont rarement ennuyants et l'idée serait brillante si un producteur décide de les diffuser pour une quelconque télé-réalité. Malheureusement, le secret professionnel empêche l'avocat d'accepter l'idée de génie. Etant écossais, sa famille est très proche des Woolston, une branche des Montaigu. Des origines qui expliquent pourquoi il travaille aujourd'hui pour Diana. Elle est une jeune femme qu'il respecte beaucoup. Pour son jeune âge, il la trouve très forte et courageuse mais un poil exaspérante. Heureusement qu'elle est toujours bien accompagnée -par sa caisse à billets- lors de leurs houleuses négociations sur les affaires dans lesquelles sa famille s'est fourrée. Clairement, Neal est un avocat corrompu par les Montaigu. Il est difficile de savoir s'il est loyal à cette famille à cause de ses origines ou bien par l'argent. Certains murmurent qu'il serait capable de rejoindre le clan adversaire s'il lui offre gloire et succès. Neal est avide de reconnaissance et il aime montrer à ses clients à quel point il leurs est indispensable. D'ailleurs, il lui est arrivé d'apprendre que certains de ces anciens clients sont allés chez l'avocat concurrent. Il supporte difficilement ces trahisons et il n'hésite pas à leur faire regretter ce choix. Neal a le goût sordide pour la vengeance. Un penchant qui pourrait justifier son affection pour les Montaigu.


DERRIÈRE L’ÉCRAN
 
 
PSEUDONYME

♦ Âge ? 23 ans
♦ Sexe ? Je suis une supernana.
♦ Où as-tu connu le forum ? Via Rosalichou
♦ Personnage : Inventé
♦ As-tu un autre compte sur FF ? Livia.
♦ Une remarque ? Ce forum c'est de la bombe atomique  
♦ Crédits images ? tumblr.
♦ Mots codes :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neal W. Bowers
OrgueilOrgueil
► Messages : 160
► Crédits : avatar ; shiya - code signature ; wildheart.
► Date d'inscription : 12/10/2014

MessageSujet: Re: NEAL WILLIAM BOWERS ;    Dim 19 Oct - 12:37

HISTOIRE
« Dans la vie tout se paye, au sens propre du terme. »

La journée s'annonçait longue et banale. Neal se tenait droit devant son bureau en train de trier les dossiers sur lesquels il travaillait. Il ne voulait pas embaucher de secrétaire. Il les trouvait maladroites et mal organisées. Engager une secrétaire revenait à mettre en danger son cabinet car il les percevait comme des incompétentes. Neal n'accordait sa confiance qu'à lui même. Travailler seul semblait être selon lui, la clé de la réussite.

Son téléphone sonna une fois, deux fois puis trois fois. S'ensuit ensuite de la sonnerie de son téléphone portable. L'heure n'était ni aux conversations, ni aux rendez-vous téléphoniques. Elle était consacrée aux classements de ses dossiers et il n'avait nullement envie de décrocher. Pourtant, son agresseur téléphonique n'allait pas tarder à se révéler. A peine un quart d'heure ne s'était écoulé qu'on sonna nerveusement à l'entrée. Neal ne bougea pas d'un pouce. Un fracas retentit. La voisine cria à l'horreur. Cinq secondes plus tard, Diana se tenait bras croisés devant lui, accompagnée de deux pairs de bras musclés. Neal releva la tête en soufflant : J'aimerais que tes entrées se fassent plus discrètes, la voisine va finir par alerter la police et je pense que la presse se fera une joie d'écrire sur ta délicatesse. Il soupira, poussa sa chaise en arrière dans un grincement grave et se leva. Il s'avança vers celle qui appartient au clan Montaigu et s'appuya sur son bureau. Qu'est ce qui se passe? finit-il par demandait avec une certaine nonchalance. Une attitude qui ne semblait plaire à la jeune femme. Elle attrapa le téléphone portable de l'avocat posé sur le bureau et lui montra nerveusement ses appels. Si tu faisais ton boulot correctement, on ne serait pas forcé à user des grands moyens. Elle reclaqua bruyamment l'appareil sur la surface en bois du bureau, soutenant d'un regard noir maître Bowers. Cette fois-ci nous avons de grave ennui. Roméo s'en est pris physiquement à un Capulet. Une remarque qui ne semblait pas surprendre l'avocat. Il haussa les épaules comme pour indiquer qu'il attendait l'important. Il a tué Tybalt. Neal souria, amusé par la nouvelle. Il plaça alors une main sous son menton qu'il frotta, lui donnant mine de réfléchir. Tu sais très bien comment ça fonctionne Diana, tu sors l'argent et ensuite on pourra discuter parce que tu vois derrière moi, il y a une pile de dossiers qui attendent.

Les mois avaient passés, Neal avait réussi à négocier la sentence de Roméo. Le jeune Montaigu était interné dans un endroit spécialisé. Il était sous la haute surveillance de sa famille et aux yeux de l'avocat, Roméo se payait des vacances au club med au lieu de pourrir en prison. Meurtre. Oui c'était comme ça qu'il percevait le drame et non comme un homicide involontaire comme il l'a défendu devant le jury.

La routine repris, les heures consacrées aux dossiers aussi. Son téléphone sonna mais il ne transgressa pas son rituel sacré. Quinze minutes plus tard, Diana débarqua avec ses sbires dans un fracas habituel. Neal releva le nez de ses affaires et remonta ses lunettes à l'aide de son index. Il fronça les sourcils, vraisemblablement agacé par ces entrées de diva. Il allait lui lancer une remarque, une remarque cynique comme à son habitude mais à peine avait-il ouvert la bouche que Diana l'interrompit. Il est mort. Son air était grave et pour la première fois depuis qu'il la connaissait Neal perçu de l'inquiétude sur le visage de la jeune femme. Dans la culpabilité d'avoir pris une vie, ton cousin a décidé de donner la sienne dans l'esprit de redonner un certain équilibre à l'univers? Il pouffa, il ne pouvait s'empêcher de faire ce genre de remarque, ce qui ne semblait pas être au goût de Diana. Furieuse, d'un revers de la main, elle terrassa tout ce qui se trouvait sur le bureau de Neal, renversant ses dossiers qu'il avait minutieusement rangé. Juliette était avec lui. Ils sont morts, on vient de retrouver leurs corps! Ca te fait toujours autant rire? Parce que crois moi, c'est toi qui va gérer cette affaire et tu as intérêt à ne pas me décevoir. L'atmosphère n'était plus aux rires et aux moqueries. Neal avait le visage crispé, les yeux furieux. Aussitôt, il attrapa son téléphone fixe, impeccablement noir et brillant comme s'il ne l'avait jamais touché. Père Laurent? Oui, je viens de l'apprendre. J'aimerais que nous nous rencontrions au plus vite.


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

NEAL WILLIAM BOWERS ;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» Demande de kit pour Theo William
» William Delacroix [ Voleur ]
» William Sanders
» Nouvelle Garde [William]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feathers of Fate :: En coulisses :: Casting :: Fiches validées-