Partagez | 
 

 Lincoln Jake Harper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosaline S. Marchal
EnvieavatarEnvie
► Messages : 489
► Crédits : Shade, means me! :b
► Date d'inscription : 22/08/2013

MessageSujet: Lincoln Jake Harper   Mar 17 Sep - 19:24

 
Lincoln J. Harper

 

NOM ; Harper PRÉNOM(S) ; Lincoln Jake ORIGINES ; Américaines ÂGE ; 30 ans STATUT SOCIAL ; Célibataire PROFESSION ; Infirmier à l'hôpital de Mystic Falls AVATAR ; Boyd Holdbrook CRÉDITS ; Shade pour le gif et l'image de la fiche

GROUPE ; Hybrides PLUS GRAND RÊVE ; Retourner dans l'armée PLUS GRANDE PEUR ; Laisser son côté vampire prendre le dessus RAPPORT AUX AUTRES GROUPES ; Il n'aime ni ne déteste les autres groupes même s'il rejette son côté vampire. Lincoln fera toujours tout ce qu'il faut dans l'intérêt des hybrides.
tout commença ainsi...



Chicago. Lincoln, 27 ans.

« Êtes-vous sur de vouloir quitter nos rangs ? »
« Oui. J’ai pris ma décision. Je veux quitter l’armée. »

Mensonge. Si Lincoln Jake Harper avait eu le choix, jamais il n’aurait quitté ces compagnons d’infortune qu’il considérait comme sa ‘famille’. Cependant, cette décision était indépendante de sa volonté.

« Sa mort vous a bouleversé, n’est-ce pas ? »

Étonné de la phrase de la psychologue, il lui jeta un regard plein d’interrogation et de colère à celle-ci. Que cherchait-elle ? A le mettre à nu face à ses faiblesses ?

« Vous êtes bien informés à ce que je vois. » dit-il en détournant le regard. Il ne montrait jamais ce qu’il ressentait et pourtant son comportement venait de le trahir. Oui, sa mort avait plus que bouleversé le cours de son existence mais pas dans le sens où elle l'entendait.  La psychologue changea de sujet. Elle pensait avoir mis le doigt sur un point sensible. Erreur.

« Cela fait neuf ans que vous êtes rentrés dans l’armée, racontez-moi ce qui vous a amené ici. » demanda la psychologue.

Lassé, il releva son arcade, était-elle sérieusement entrain de lui demander de raconter sa vie ?

« Vos papiers parlent mieux que moi. Vous devriez vous y fier. » dit-il en pointant lascivement son doigt sur le tas de paperasse qui trônait sur le bureau de la psychologue.

« Les papiers ne disent pas tout, Sergent Harper. »

« Très bien. Très bien. Si vous avez du temps à perdre. » se résigna t-il en levant les avants bras au ciel.
« Commencez par vous présenter. »

Il hésita un instant. Puis il acquiesça d’un air nonchalant et s’enfonça un peu plus dans son fauteuil. Quitte à déballer sa vie, autant le faire confortablement assis. Il échappa un soupire, ressasser le passé était synonyme d’amertume pour le Harper.

« Je m’appelle Lincoln Jake Harper. Je suis né un 27 avril… »

Alors qu’il commençait une description plus que pompeuse sur sa petite personne, Lincoln expliqua les raisons qui l’avaient poussé à s’engager…

« …Je me suis engagé parce que… je ne savais pas quoi faire de ma vie. »

Il se souvint à quel point il était un petit garçon turbulent, qui en avait fait voir de toutes les couleurs à ses parents. Et à vrai dire, cela n’avait fait qu’empirer au fil des années. En effet, la famille Harper était des plus modestes : un père concierge et une mère caissière, et deux bouches à nourrir. Les parents passaient plus leur temps à se tuer au travail qu’à prendre soin de leurs enfants. Délaissé, Lincoln avait passé son enfance et son adolescence dans la rue et avec des gens peu fréquentables. Même s’il continuait à aller à l’école ses résultats étaient plus que catastrophiques. Le jeune Harper avait intégré un gang, lié au trafic de drogue. Il était guetteur. Influencé par les kilos de coke qui passait sous ses yeux, il finit par devenir lui-même un consommateur régulier. Peu à peu il perdit pied avec la vie réelle, ne pensant plus qu’à ses railles de coke. Sa famille le savait mais était totalement démunie. Envoyer leur fils en centre de désintoxication était au-delà de leurs moyens.

« …J’étais un sale gosse si vous voyez ce que je veux dire. »
dit-il avec un sourire narquois, presque fier.

Quant il eut seize ans, ce fut les services sociaux qui prirent le relais. Lincoln fut accueilli dans une famille aisée de la banlieue de Chicago et suivit une thérapie pour se libérer de son addiction. Dès le départ, Lincoln rejeta totalement cette atmosphère ‘à vomir’. Cet endroit était trop accueillant, trop chaleureux, trop parfait pour lui. Après quelques mois difficiles, il finit cependant par retrouver doucement le chemin du lycée. Il finit même par obtenir son baccalauréat. Son diplôme en poche, Lincoln fut autorisé à retourner chez lui. Il retourna à sa triste réalité.

« …J’ai compris que ma place n’était pas là, avec ma famille. J’aurais fini par retomber dans la drogue et je ne voulais pas être un poids pour eux. Non pas que j’étais égoïste mais je voulais m’en sortir, alors il fallait que je parte. »

Alors qu’il sortait d’un entretien raté pour un job de serveur, Lincoln se fit aborder par un militaire en campagne de recrutement. Le militaire lui sortit son habituel argumentaire sur les avantages de rentrer dans l’armée. Sceptique, Lincoln écouta tout de même le baratin que débitait le gradé.

« … Je lui ai répondu que l’armée recrutait n’importe qui. »

Lincoln n’était pas dupe. Sa carrure de crevette n’aurait enthousiasmé aucun militaire. Mais il fallait croire que l’armée manquait cruellement de chair humaine. Le militaire se mit à rire à sa remarque et tendit un prospectus au jeune homme. Sans grande conviction, le jeune homme agrippa le catalogue et s’en alla. Arrivé chez lui, il jeta le catalogue sur la table de la cuisine. Curieuse, sa mère regarda le prospectus.

« Elle m’avait demandé d’y réfléchir. Que ce n’était pas une mauvaise idée. »

Pour Lincoln c’était hors de question, le risque qu’il tue quelqu’un était de un sur un. Autant dire qu’il se mettait la corde au cou. Après une sérieuse altercation avec ses parents, il finit par réfléchir sérieusement.

« …Le militaire m’avait dit que chacun avait sa place dans l’armée, et j’y ai cru, ce qui est en soi tout à fait ridicule, je n’étais que de la chair à pâté. »

Cependant, une question lui martelait l’esprit : quelle autre alternative avait-il ? Tous les employeurs étaient réticents à l’embaucher. Il n’avait aucune expérience et avait une sacrée réputation à Chicago. Autant dire qu’il resterait au chômage toute sa vie. Peut-être que la meilleure solution était là, sur ce papier glacé. Pour Lincoln, s’engager était un pacte avec le diable. Il achetait une vie meilleure pour aller droit à la mort.

« … Finalement quelques mois plus tard, je me retrouverai dans l’école des sous officiers de l’US army. J’avais choisi de faire un double cursus : être infirmier et militaire. »

Les infirmiers n’allaient pas au front, cela lui éviterait beaucoup d’ennuis. Il finit par se convaincre que c’était un bon choix. Physiquement, il changea du tout au tout, il découvrit qu’il avait finalement des muscles. Se conformer aux règles n’était pas si difficile, que l’intégration au sein d’un groupe était très gratifiante. Le jeune homme se sentait enfin dans son élément. Après avoir fini sa formation, il fut envoyé en Afghanistan. Il était si excité à l’idée de se confronter au terrain que la veille de son départ, le sommeil lui manqua.

« … C’était de l’adrénaline à l’état pur de partir là-bas. J’allais enfin pouvoir concrètement être utile. » Il appuya le mot concrètement.

Là, tout se déroulait comme sur le papier, Lincoln participait au sauvetage des troupes en mission dans la vallée de la Kapisa. Il était le dernier recours, celui qui descendait de l’hélicoptère pour récupérer les troupes et les blessés. Jamais il ne devait répliquer par la force. Seulement en cas d’extrême urgence, point essentiel pour le jeune homme. Malgré qu’il soit armé, il ne voulait pas se risquer à tuer quelqu’un. Même si parfois, ce n’est pas l’envie qui manquait. Les adversaires étaient sans pitié avec ses frères d’armes. Eux non plus d’ailleurs. C’était le propre de la guerre.

Hormis la guerre, la vie sur la base militaire était plutôt tranquille. Il avait fait beaucoup de rencontres plus ou moins agréables. Cependant, celle qui marqua son quotidien fut Kelly, une jeune médecin fraîchement diplômée avait été affecté avec lui. Vous vous en doutez, Lincoln eut un béguin non négligeable pour cette demoiselle. Cependant, il n’osait pas vraiment lui avouer. Et puis, la mixité avait toujours été prohibée en mission. Il fallait aussi préciser que la réputation de Lincoln n’aidait pas, à part être un coureur de jupon, on ne lui connaissait pas de petite-amie attitrée.

« …On était devenu assez proches. Je me disais que si un jour on rentrait au pays, je l’inviterai surement à dîner. »

Mais rien de plus. Lincoln n’était pas très ambitieux côté cœur. Il avait pris l’habitude de ne pas trop s’attacher aux gens, de peur d’être déçu. Et un jour, tout bascula.

« … On avait été prévenu qu’une section était en difficulté, on a dû partir en urgence. Quand nous sommes arrivés sur place, les soldats avec nous ont dû nous couvrir tellement les adversaires étaient nombreux. Beaucoup étaient blessés, on les évacuait un par un, la situation était très tendue de notre côté. Et puis elle… Enfin vous connaissez la suite non ? Tout est dans le rapport que j’ai fourni au grand manitou. »

Il ne trouvait plus les mots. Il se rendait compte à quel point il lui était difficile d’en parler. La psychologue attendit patiemment sans répondre à la question du militaire. Après une bonne minute de silence, Lincoln reprit :

« Elle s’était un peu éloignée vers un soldat blessé à la jambe. Quelle idiote quand même… Elle n’avait demandé à personne de la couvrir, elle était partie seule. Et j’ai vu un combattant sortir de nulle part, pointant son fusil sur elle. Si je ne faisais rien, elle allait mourir. Cependant, je n’avais pas un bon angle de tir, les soldats me gênaient, et le sable aussi. Mais il fallait que je tente le coup. Alors… J’ai tiré. »

La psychologue ne comprenait pas ce qu’impliquait le fait d’utiliser une arme pour Lincoln. Le ton Lincoln était grave, comme s’il avait commis l’erreur de sa vie.

« Pourtant, n’est-ce pas le propre d’un soldat d’utiliser ses armes ? Vous vous êtes défendus. Je ne vois pas où est le mal. Si ce n’était pas vous, c’était lui, qui allait vous tuer. »

Lincoln s’attendait à cette remarque. Depuis petit, il savait qu’il risquait de se transformer. Sa mère lui avait transmis le gêne. Il avait toujours fait la promesse de ne jamais révéler le secret familial à quiconque.

« Oui vous avez raison. Seulement cela n’a servi à rien... »

Les muscles de sa mâchoire se crispèrent. Son sacrifice avait été totalement inutile, et s’en était plus désolant encore.

« … Je m’étais éloigné pour avoir un bon angle de tir. Une fois ma cible verrouillée j’ai tiré. Il a été touché, Kelly était sauvée. »

Kelly était à côté du soldat inconscient qu’elle devait aider. Lincoln le rejoignit rapidement, les mains toujours sur son arme. La respiration haletante, il assista Kelly dans les premiers soins. Puis soudain, il fut pris de violentes contractions musculaires et ses yeux prirent une couleur jaune ambré. Jamais il n’avait ressenti ça auparavant mais il connaissait bien ces symptômes, ceux du loup garou qui venait de se transformer. Il était terrifié et terrifiant. Seule Kelly l’avait vu, les autres soldats continuaient à sécuriser la zone. Apeurée, Kelly lui demanda qui était-il réellement. La jeune femme faisait face à quelqu’un qu’elle croyait connaître, la peur s’était totalement emparée d’elle. Suivant son instinct de survie, elle tenta de fuir, s’agrippant au sable brûlant. Puis Lincoln repris ses esprits, les mains sur les tempes. Même s’il n’était pas lui-même, le regard de Kelly l’avait totalement brisé. Il n’était qu’un monstre que les simples humains ne pouvaient simplement pas acceptés. Le militaire cacha son visage dans ses mains, tentant de cacher sa honte.

Tentant de sauver la situation déjà assez critique, il s’approcha doucement de Kelly qui continuait à se débattre pour le fuir. « Je vais t’expliquer, je te le promets. Mais il faut qu’on parte, s’il te plaît, fais-moi confiance. » Il lui tendit sa main mais Kelly ne se laissa pas faire. Le temps était compté mais rien n’y faisait. C’est alors qu’une rafale de balles les atteignit. Lincoln eut le temps d’esquiver en se jetant derrière un talus. Mais Kelly, elle, était restée au même endroit.

« … Elle avait été touchée de plusieurs balles, l’autre militaire lui était mort. Elle perdait beaucoup de sang. J’ai ensuite appelé à l’aide. »

Même s’il ne voulait pas y croire, Kelly allait mourir. Pour se donner bonne conscience, il lui révéla son secret et s’excusa, c’était de sa faute si elle était là, agonisante. C’est à partir de ce moment qu’il rejeta totalement sa nature de loup garou. Avant que les renforts n’arrivent elle avait déjà rendu l’âme. Lincoln resta interdit, incapable de pleurer. Par la suite, il resta de longues heures allongé dans son lit, contemplant la toile de tente d’un air totalement absent.

« … Elle est morte à côté de moi. Et je n’ai rien pu faire pour la sauver. »


Même s'il avait du mal à l'admettre, il aimait Kelly. Son ton resta plutôt neutre car Lincoln avait l’esprit ailleurs. La psychologue, elle,  resta silencieuse et impassible, laissant son stylo transcrire ses observations. Lincoln savait que tout ceci allait être consigné, mais qu’importe, il ne pouvait pas rester dans l’armée. A chaque pleine lune, il allait devoir subir un véritable calvaire. Cette pensée l’effrayait plus que tout. Sa mère avait réussis à ne pas activer son gêne mais son grand-père lui, avait subit cette malédiction jusqu’à sa mort. Elle lui avait raconté les nuits de pleine lune, les hurlements de douleur puis la transformation, incontrôlable et destructrice. Ses poings se serrèrent. Le voilà condamné.

« … J’ai alors décidé de rédiger ma lettre de démission. »


La psychologue la jaugea, les lunettes sur le bout du nez. Elle écrivit : ‘Inapte à la reprise’. Lincoln avait révélé trop de fragilité psychologique mais tout était en réalité calculé, il fallait qu’il soit crédible pour quitter l’armée sans être traité de déserteur.

« Bien, ce sera tout. Vous recevrez prochainement la décision de l’état major. »
« Compris. A bon entendeur, salut ! » dit-il en reprenant son air arrogant.

Quelques semaines plus tard, il reçut son certificat de sortie assorti d’une lettre remplies de formules de politesse à dormir debout.

Mystic Falls. Lincoln. 28 ans.

Voilà un an que Lincoln avait intégré la meute familiale. Un an ponctué de calvaires qui ne lui avait pas permis de retrouver une vie normale, il passait la majeure partie de son temps isolé dans la réserve naturel à défaut de trouver un travail qui puisse s’adapter à ses absences. Sa vie sociale était au point mort, il se sentait presque plus rassuré d’être transformé, inconscient d’exister plutôt que de faire face à la réalité. Puis une rumeur parvint jusqu’à la meute. Un vampire avait le pouvoir d’annuler la transformation des loups garous en les rendant les à moitié vampire. Sans se soucier des conséquences, Lincoln quitta sa terre natale pour Mystic Falls. C’est alors qu’il fut transformé par Klaus. Alors qu’il pensait pouvoir retourner à Chicago et retourner à sa vie normale, il fut vite rattraper par le lien de subordination qui l’unissait à Klaus, lien qu’il finit par apprécier malgré lui. Lincoln avait fini par s’installer à Mystic Falls, répondant à chaque appel de Klaus. Libéré de la transformation, il se fit embaucher en tant qu’infirmier à l’hôpital de Mystic Falls.

Mystic Falls. Lincoln. 30 ans.

Deux ans que Lincoln avait atterri dans ce trou à rats de Mystic Falls. Il avait fini par y trouver ses marques au milieu de ses congénères ‘surnaturels’, presque satisfait de la vie qu’il menait.  Cependant, cela fait deux ans que l’hybride mène une guerre contre-lui-même, comment va-t-il continuer à gérer sa soif de sang surtout depuis que l’existence des vampires a été révélée ?

qui suis-je vraiment ?



Bonjour tout le monde!

Alors pour me présenter, mon pseudonyme est Shade, mon prénom est moche donc à proscrire :b, j'ai 22 ans.
Concernant, ma fréquence sur le RPG sera de 4/7 je pense.
Sinon j'ai découvert le RPG via un top site et je cherchais un contexte TVD donc me voilà o/!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosaline S. Marchal
EnvieavatarEnvie
► Messages : 489
► Crédits : Shade, means me! :b
► Date d'inscription : 22/08/2013

MessageSujet: Re: Lincoln Jake Harper   Mer 2 Oct - 22:40

Pharrell Barrett HARPER


❝ feat Alex Dunstan ❞


NOM ; HARPERPRÉNOM(S) ; Pharrell BarrettORIGINES ; AméricainesÂGE ; 24 ansSTATUT SOCIAL ; CélibataireGROUPE ; FantômesRAPPORT AUX AUTRES GROUPES ; Destructeur avec tous.



RÉSUMÉ DE L'HISTOIRE

Base à respecter:

Histoire:

+ Depuis petit, Pharrell a toujours été passionné de boxe
+ A pratiqué la boxe dans son enfance et son adolescence
+ A intégré un fight club pour accroître sa puissance
+ A intentionnellement tué un adversaire lors d'un combat qui était un loup-garou non transformé
+ La meute de son adversaire a vengé la mort de leur congénère en arrachant le cœur de Pharrell
+ Pharrell est revenu d'entre les morts grâce aux sorcières et veut maintenant se venger de cette meute qui se trouverai à Mystic Falls
+ Décide d'emménager chez son frère
+ Passe son temps à traquer et chasser des créatures surnaturelles
+ N'hésite plus à se montrer comme le justicier de Mystic Falls

On peut dire que la boxe fut le fil conducteur de sa vie. Rêvant de devenir boxeur professionnel, il intégra dès que possible le club de son quartier. Plutôt bon élève, cela ne l'empêcha pas de poursuivre son rêve. Il devint vite un sportif reconnu dans son adolescence. Cependant, le niveau des compétitions était de plus en plus élevé et les exigences physiques toujours plus grandes. Dès lors, il décida secrètement d'intégrer un fight club. Il savait que s'il activait sa malédiction alors il aurait l'avantage sur tous ses adversaires. Lors d'un de ses combats, il choisit sa victime, celui qui allait changer sa vie. Comble du hasard, il tua un loup-garou non transformé. Très vite, la meute de la victime se mit à traquer Pharrell, qui n'eut d'autre choix que de partir en cavale. Mais il fut vite rattrapé. Son calvaire fut tel qu'il ne désirait que la mort. Sa famille ne le retrouva pas à temps, son cœur avait déjà été arraché. Cependant, Pharrell n'avait pas dit son dernier mot. Revenu d'entre les morts, il veut aujourd'hui se venger et adore passer son temps à chasser toutes les créatures surnaturelles aussi innocentes soient-elles.

Caractère à développer: superstitieux - provocateur - pointilleux - tête brûlée - impudique - insensible - sadique - mauvais perdant - déterminé - calculateur -  rusé
PETITES PRÉCISIONS IRL

UC
QUANT A SON ENTOURAGE





Charlie Dana Harper ft. Freja Beha Erichsen

Même s'il ne lui montre jamais ouvertement ses sentiments, il apprécie sa sœur. La plupart du temps, il déteste le fait qu'elle ait toujours été sur son dos et se querelle souvent avec celle-ci. Mais depuis qu'il est revenu d'entre les morts, il est plus tolérant avec elle même s'il se considère toujours libre de ses faits et gestes. Pharrell essaie de l'éloigner de son nouveau passe temps de chasseur.

Lincoln Jake Harper ft. Boyd Holdbrook

Entre Lincoln et Pharrell, ça a toujours été explosif. Ils se détestent et s'aiment à la fois. Lincoln n'a jamais compris l'intérêt qu'avait eu Pharrell d'activer sa malédiction et inversement. Pharrell a toujours eu un opinion assez négative sur Lincoln, le trouvant trop 'sensible' et 'influençable', trop faible en somme. Depuis le retour de Pharrell dans le monde des vivants et son arrivée à MF, Lincoln et lui ne cessent de se chamailler, et de plus en plus violemment. Pharrell ne comprend pas pourquoi Lincoln a décidé de se transformer en toutou de vampire pour ne plus avoir à se transformer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosaline S. Marchal
EnvieavatarEnvie
► Messages : 489
► Crédits : Shade, means me! :b
► Date d'inscription : 22/08/2013

MessageSujet: Re: Lincoln Jake Harper   Mer 2 Oct - 22:47

Charlie Dana HARPER


❝ feat Freja Beha Erichsen ❞


NOM ; HARPERPRÉNOM(S) ; Charlie DanaORIGINES ; AméricainesÂGE ; 27 ansSTATUT SOCIAL ; CélibataireGROUPE ; Loups-garousRAPPORT AUX AUTRES GROUPES ; Elle est méfiante envers tout le monde et encore plus vers les autres races. Elle accorde majoritairement sa confiance qu'à sa famille et ses rares amis.



RÉSUMÉ DE L'HISTOIRE

Base à respecter:

Histoire:

Caractère: garçon manqué - méfiante - pas très sociable - introvertie - spontanée - caliméro - la famille avant tout - sensible - fragile - maternelle
PETITES PRÉCISIONS IRL

UC
QUANT A SON ENTOURAGE





Pharrell Barrett HARPER ft. Alex DUNSTAN

Quand Pharrell est décédé, elle se rendit compte qu'elle y avait eu trop de non-dits entre eux. Et voilà qu'il revint d'entre les morts quelques mois plus tard, se présentant à la maison comme une fleur. Charlie fut tellement choquée de son retour qu'elle l'ignora complètement: son frère ne pouvait pas être vivant. Comme si son fantôme n'était qu'une mauvaise copie. Quand Pharrell décida de rejoindre Lincoln à Mystic Falls, Charlie ne put s'empêcher de le suivre, comme si inconsciemment, elle voulait garder un oeil sur son frère et à la fois se rapprocher de lui. Cependant leurs rapports restent très tendus.

Lincoln Jake HARPER ft. Boyd HOLDBROOK

Lincoln et elle n'ont jamais été très proches dans leur enfance. Lincoln avait sa bande, Charlie le regardait de loin. Elle nourrissait une certaine admiration pour son frère, il semblait cool. Depuis lors, elle a toujours essayé de paraître forte en adoptant le comportement d'un garçon manqué. Même si Lincoln ne la remarquait jamais, Charlie veillait toujours sur Lincoln. Depuis que Charlie a sauvé la vie de son frère, Lincoln fait plus attention à elle et ne peut rien lui refuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Lincoln Jake Harper   Ven 4 Oct - 20:44

J'aime les noms et prénoms de mon Alex *o*
Par contre Malcolm ... j'ai du mal !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lincoln Jake Harper   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lincoln Jake Harper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Harper serait-il un pyromane amoureux, troublé sous un certain charme?
» Non! plus de Guerre ,monsieur Harper !
» Les dangers d'un gouvernement Harper majoritaire.
» Bruce Harper
» Saphira Harper .:: Little Angel ::.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feathers of Fate :: Shade-