Partagez | 
 

 BIANCA ∞ do with their death bury their parents' strife ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bianca C. Capulet
OrgueilavatarOrgueil
► Messages : 23
► Crédits : bazzart & tumblr
► Date d'inscription : 28/04/2015

MessageSujet: BIANCA ∞ do with their death bury their parents' strife ?   Mar 28 Avr - 17:58

Bianca C(harlotte) CAPULET
 
25 Ans ♦ 18 mai 1990 ♦ Étudiante en Médecine ♦ En Couple (caché) ♦ Orgueil ♦ Avatar - Emma WATSON

CARTE D’IDENTITÉExquise. Tel est l'adjectif qui la définit le mieux, et qui lui est spontanément accolé depuis l'enfance. Sur son passage, on se retourne certes sur son physique avantageux, mais surtout sur l'aura que dégage cette toute jeune femme de 25 ans. Son visage de poupée, au teint de porcelaine clairsemé de minuscules tâches de rousseur plus prononcées sous le soleil de l'été, est mangé par de grands yeux noisette en amande, bordés de cils longs et très noirs - qui se mettent à papillonner sous l'effet d'une concentration accrue. Ses sourcils prononcés lui donnent d'emblée une apparence sérieuse et déterminée, équilibrée par la douceur encore juvénile de ses traits. Sous un petit nez fin légèrement retroussé, et des joues perpétuellement rosées par l'air frais, se dessine une bouche fine mais pulpeuse délicatement colorée, ayant pris une fâcheuse habitude de la mordiller à longueur de journée. Le cou gracile, paré de bijoux fins ou encadré de cols Claudine, achève un port de tête hautain, supérieur. Le tout est encadré par une chevelure mi longue, pouvant paraitre châtain foncée dans le brouillard de l'hiver, et presque blonde quand pointent les beaux jours. Toujours tirée à quatre épingles, ses cheveux se parent de serre-tête ou de petits rubans - plus souvent détachés, ou tressés simplement sur un côté. Pas très grande mais joliment tournée, plus gracieuse que vraiment belle, Bianca dissimule sous des allures de jeune fille sage un petit corps de femme, là encore plus élégant que voluptueux. Peu portée sur les extravagances vestimentaires, la jeune fille aime cependant les belles choses et ne rechigne jamais à être habillée prestigieusement pour une soirée de gala, ou toute autre mondanité qui fait, depuis son plus jeune âge, partie intégrante de son quotidien. Dotée de petits pieds qu'elle glisse le plus souvent dans un paire de richelieu, Bianca privilégie des tenues simples et intemporelles agrémentées ça ou là d'une touche d'originalité, préférant de loin les robes et les jupes qu'aux pantalons. D'un style classique et sophistiqué, elle fait collection d'accessoires en tout genre, assortissant toujours ses sacs et ses bijoux pour lesquels elle s'accorde des modèles sortis de l'ordinaire.
   


PERSONNALITÉ Digne, charismatique, élégante. Du haut de ses 25 ans, Bianca a fière allure. Et elle le sait. Très soucieuse de son image, vitrine d'une famille dont elle sert, respecte et revendique le prestige, la jeune fille a cette sidérante faculté de ne jamais se laisser submerger par les circonstances ; sa préoccupation principale : représenter le Clan Capulet. Si cette perspective de vie peut surprendre, voir braquer, surtout en comparaison de certains autres membres de sa famille, Bianca n'en a cure. Née dans cet univers, élevée dans la pure tradition familiale ayant pour point d'orgue de ne jamais oublier que l'on doit tout au clan, elle est en cela l'exact contraire de sa fantasque aînée : rangée, suivant à la lettre les préceptes édictés, elle est l'image même de la reconnaissance filiale. Depuis sa plus tendre enfance, Bianca s'est toujours jurée être l'héritière exemplaire d'une maison qui lui a tout donné : train de vie aisée et position dominante au sein de la bonne société. Très au fait des embranchements de son clan, et de leur situation financière et mondaine, Bianca aime à penser qu'elle est le liant entre les différents membres de sa famille. C'est pourquoi, pour certains, elle a cette apparence froide et détachée, de petite marionnette du Clan Capulet. La petite fille modèle, polie et avenante, dévouée corps et âme à la cause familiale. Et pourtant. Bianca souffre, et ce terriblement. La succession de morts qui s'est abattue sur la ville, et qui a frappé de plein fouet sa famille, ont eu raison de sa force tranquille à toute épreuve. Bien entendu, elle ne montre rien en public. Mais la mort de son cousin Tybalt, et surtout, de sa cousine Juliette qu'elle préférait de loin comme sœur à son aînée, l'ont meurtrie et profondément touchée. Dans ses yeux, une lueur joyeuse s'est éteinte, réfugiée dans ses études comme pour oublier la tragédie. Et gronde en elle plus furieusement que jamais une colère sanglante à l'égard des Montaigus. Pour elle, le doute n'est pas permis : les seuls responsables du double drame, c'est eux. La mort de Roméo n'est que faible consolation, pire, elle envenime tout. Car malgré sa haine, Bianca a un secret : son amour pour Benvolio Harlem. Un sentiment contre lequel elle ne peut rien, et qui lui fait peur autant qu'elle la comble. Elle ne contrôle rien, ne se laisse que porter et à terme, se sent déchirée. Oui, Bianca est forte et pragmatique. Mais au terme de sentiments forts et contradictoire, sa plus grande crainte est de lâcher prise et ainsi, de tout perdre.
   

   
DERRIÈRE L’ÉCRAN
   
   
fr@mboise

   ♦ Âge ? 23 ans piges
   ♦ Sexe ? Femme des années 80, mais femme jusqu'au bout des seins !
   ♦ Où as-tu connu le forum ? PRD, bitch !
   ♦ Personnage : PV, oh yeah
   ♦ As-tu un autre compte sur FF ? Non (enfin, pas encore)
   ♦ Une remarque ?  
   ♦ Crédits images ? Bazzart, Tumblr & FF
   ♦ Mots codes :
   

   
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bianca C. Capulet
OrgueilavatarOrgueil
► Messages : 23
► Crédits : bazzart & tumblr
► Date d'inscription : 28/04/2015

MessageSujet: Re: BIANCA ∞ do with their death bury their parents' strife ?   Mar 28 Avr - 17:59

HISTOIRE
« dear little girl, you were terribly blessed. »

     ♠ Present Day, London - the time of sorrows. La pluie. Goutte après goutte, tantôt fines, tantôt lourdes, elle recouvrait la surface d'ordinaire polie des rues d'une fine pellicule qui, lorsque de timides rayons solaires perçaient les nuages, scintillait telle un amoncellement de milliers de diamants. Alors, le parvis de mettait en mouvement ; d'abord langoureuses, pour accompagner ce voile humide, comme le père accompagne une mariée à l'autel. Puis, sous le tombé continue de l'eau, les dalles de pierre semblaient rouler le long des résidences, plus imposantes qu'à l'ordinaire, habillées non plus du pourpre victorien qui les caractérisait, mais d'un gris aussi sombre que les cieux. « Miss Bianca ? » Ces matins d'averses, la Tamise se parait de cet habit funéraire, ses profondeurs inexplorées se faisant plus menaçantes, et colorant funestement l'écume immaculée rejetée contre ses berges. Tout comme l'habit dont on revêt un défunt pour sa dernière veillée, le fleuve grondait de ses sombres marées, tandis que les nuages déversaient sans relâches les pleurs d'une nature qui semblait avoir perdu toute vie. Une vision qui ne laissait place à aucun horizon, un spectacle digne des derniers adieux faits à l'existence. Et c'est ainsi, une main ferme posée en appui contre la vitre ruisselante, habillée d'une soie aussi sombre que les eaux, le regard fixé sans accroche sur le dehors, qu'elle contemplait l'instant présent. L'avenir sans horizon, le passé comme engloutit. « Miss... ? »

Tout à coup, des rires d'enfants. Lointains, souvenirs mais se faisant plus clairs et présents au fil des secondes. Tournant la tête vers son lit, elle aperçu deux petites filles, aux allures fantomatiques, taper dans leurs mains, chantant une comptine. Elle sentit sa gorge se serrer, et détourna le regard. Pourtant, il faudra bien sortir ; longer le couloir tapissé de portraits, l'héritage gravé dans leurs regards distingués, jusqu'à l’escalier qu'il faudra descendre d'un pas lent de circonstance. Attendre l'arrivée de Rhona et déposer un baiser de condoléances sur sa joue, lancer un regard réprobateur à Héléna confondant cérémonie funéraire et défilé de haute couture.  S’engouffrer dans la berline qui filerait droit vers St. Paul's, baiser les mains de Père Laurent et assister sobrement aux adieux terrestres de la dépouille reposant dans le cercueil. Il faudra rester digne, debout dans la douleur, forte dans le chagrin. Instinctivement, elle se mordit les lèvres. Surtout, ne pas craquer, ne pas se laisser submerger. C'eut été absurde de se perdre la face maintenant ! Et de toute façon, aucune raison de s'inquiéter : elle s'était déjà montrée à la hauteur lors du premier meurtre, il n'y avait aucune raison de douter de ses capacités à récidiver. Alors.... Alors pourquoi cette boule au ventre, cette obstruction dans la gorge ? Et les rires d'enfant de Juliette raisonnent de plus belle.

Ils lui semblaient bien lointains, ces soirs d'hiver réunissant toute la famille. Alors, tous se retrouvaient dans le grand salon, près du feu ronflant de la cheminée, sous les lustres étincelants, fumant le cigare ou buvant une tasse de thé. Éparpillés entre les adultes, les enfants étaient tantôt sages, tantôt belliqueux, faisaient des bêtises ou  jouaient les uns avec les autres. Tous au regard étincelant, formant malgré leurs différences, un ensemble cohérent et réconfortant. Le Clan. Il n'y avait rien de plus rassurant à ses yeux, et rien ni personne ne pourrait le faire tomber. Lui faire honneur, en être l'héritier, tel avait été son but de toujours. Suivre de bonnes études, répondre présente à chaque appel, être reconnaissante en ne s'éloignant pas de la protection parentale. Elle avait tout fait, laissant volontiers de côté les expériences adolescentes douteuses de son aînée ou de certains de ses cousins. Fallait-il qu'à l'âge où le destin des Capulet devait être perpétué par sa génération, un drame aussi sanglant éclabousse leur nom ? D'une inspiration un rien rageuse, Bianca refoula un sanglot. Ne pas perdre pied. Garder contenance. Si elle se mettait à chanceler maintenant, ce serait pire. Elle avait toujours gardé la tête haute, elle en avait fait son étendard. Rien ne pourrait mettre à mal ses résolutions, celle de se montrer forte et courageuse dans un moment aussi crucial que celui-ci. Car ils seraient tous là : journalistes, mondains et même quelques badauds venus se repaitre du spectacle morbide. Elle ne pouvait pas craquer.

Et pourtant. Avant de quitter la pièce, elle attrapa son téléphone, le déverrouilla et scruta ses messages. Rien. Intérieurement, elle se traita de sotte. Qu'espérais-tu ? Qu'il t'appelle, aujourd'hui ? Bien sûr qu'elle l'espérait. Mais espérer, c'était souffrir plus encore. La mort de leur cousins respectifs ne les avait-elle pas séparés, du moins officieusement ? Ils ne s'étaient pas revus, ni même reparlé depuis les évènements. Et elle n'avait pas cherché à le joindre, d'ailleurs. Avait-ce été une faute ? Mais comment pouvait-il lui en vouloir ? L'annonce de leur amour devait réunir les deux clans ; mais la romance tragique de Roméo et de Juliette avait exacerbé les querelles entre les deux Clans, et ce malgré la trêve qui avait précédé l'enterrement. Bianca en était certaine, toute cette histoire ne leur porterait pas bonheur. Et pourtant... Comme elle se languissait de ses bras, de son souffle chaud et apaisant contre sa peau, de sa bouche embrassant délicatement la sienne, de ses mots susurrés contre la conque fragile de son oreille. Elle le verrait aujourd'hui, l'hommage étant destiné à accueillir Capulets et Montaigus. Mais supporterait-elle de voir le Clan ennemi, mu dans un chagrin que l'un des leurs avait causé ? La jeune femme ne faisait pas dans la demi mesure, elle avait décidé que le coupable était Roméo. Le cousin de Benvolio. Benvolio, Montaigu. Amour et Ennemi. Trahissait-elle les siens en l'aimant ? Mon Dieu, aidez-moi !
  
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosaline S. Marchal
EnvieavatarEnvie
► Messages : 489
► Crédits : Shade, means me! :b
► Date d'inscription : 22/08/2013

MessageSujet: Re: BIANCA ∞ do with their death bury their parents' strife ?   Mar 28 Avr - 21:32

Bianca! Bienvenue à toi chère cousine!

Si tu as des questions ou que tu veux juste nous embêter (si si j'aime bien être embêtée hinhinhin Cool ) n'hésite pas à faire appel à moi ou à Neal!

*offre un paquet de guimauves*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmy-Rose Lancaster
EnvieavatarEnvie
► Messages : 50
► Crédits : beaming.
► Date d'inscription : 25/03/2015

MessageSujet: Re: BIANCA ∞ do with their death bury their parents' strife ?   Mar 28 Avr - 23:17

Bienvenuuuuue ! J'ai hâte de lire ta fiche, Bianca a l'air d'être un personnage super intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia T. Marchal
AvariceavatarAvarice
► Messages : 82
► Crédits : avatar: belzébuth & signature: tumblr.
► Date d'inscription : 20/10/2014

MessageSujet: Re: BIANCA ∞ do with their death bury their parents' strife ?   Mer 29 Avr - 9:21

Biiiiiiiianca !!!!

Excellent choix de scénario, forcément quand on entre dans la ligue des Capulet, ça ne peut qu'envoyer du lourd

Hâte de lire ta fiche et bon courage pour sa rédaction

PS ; Si tu as des questions n'hésite pas (ici, Neal aux commandes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena A. Montaigu
ParesseavatarParesse
► Messages : 54
► Crédits : ©Eternal Lust
► Date d'inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: BIANCA ∞ do with their death bury their parents' strife ?   Mer 29 Avr - 12:54

C'est qu'on se fait envahir de Capulet...

Bienvenue quand même Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bianca C. Capulet
OrgueilavatarOrgueil
► Messages : 23
► Crédits : bazzart & tumblr
► Date d'inscription : 28/04/2015

MessageSujet: Re: BIANCA ∞ do with their death bury their parents' strife ?   Mer 29 Avr - 15:46

Merci à tous pour votre acceuil

Spéciale bisous pour mes cousines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joker
Game MasteravatarGame Master
► Messages : 224
► Crédits : Hard Candy from Bazzart
► Date d'inscription : 18/03/2012

MessageSujet: Re: BIANCA ∞ do with their death bury their parents' strife ?   Mer 29 Avr - 18:03

Bienvenue parmi nous!

 
ENTRE DANS LE JEU → Félicitations! Nous sommes très heureux de te compter parmi nos membres! Maintenant que tu as ton passeport pour jouer, voici les différents outils à ta disposition afin de t'intégrer au mieux sur le forum. Tout d'abord, le parrainage! Si tu souhaites être guidé ou tout simplement avoir un lien privilégié avec un membre! (Promis ils ne mordent pas!) Aussi, n'hésite pas à utiliser le réseau social, là où tu peux établir tes liens et tes RPs! Également, tu as la possibilité de participer aux animations. Prends part aux intrigues en cours, qui peuvent te permettre de créer des liens et faire partie intégrante de l'histoire. Tu as aussi la liberté et la joie de pouvoir créer un ou des scénario(s)! Et pour terminer, détends toi entre deux rédactions de RPs sur l'incontournable flood! Et si tu souhaites nous aider à prospérer sur la toile,  ton soutien sera la bienvenue! Quelques clics par ici et le tour est joué!

Sur ce, nous te souhaitons de t'amuser sur Feathers of Fate, si tu as des questions ou des requêtes, le staff reste à ta disposition par MP!  

MOT DOUX DU STAFF → Que dire, que dire à part que ta fiche est un véritable régal. Très belle plume, tu as parfaitement cerné le personnage de Bianca. J'ai hâte de te voir passer à l'action dans ce monde de vilains  
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: BIANCA ∞ do with their death bury their parents' strife ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

BIANCA ∞ do with their death bury their parents' strife ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les nounous Sarthoises site d'assmat et de parents ...
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Mes Death Skullz
» Quand les beaux-parents débarquent....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feathers of Fate :: En coulisses :: Casting :: Fiches validées-